Réflexions JDR

ceci est un forum de travail et de réflexion sur divers points concernant le jeu de rôle dans son ensemble.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vous, oui vous! c'est quoi votre définition?

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Ma définition :

En fait j'ai eu l'occasion de parler du jeu de rôle avec des non initiés, filles ou garçons, à plusieurs reprisent et de tous âges.

L'idée est de faire passer certains concepts.

Tout d'abords que le JdR est certainement le loisir le plus "libre" qui soit.
Les univers sont vastes et variés, les façons de jouer aussi, et le nombre de rôle doit dépasser celui d'étoiles.

Ensuite le fait que, bien sûr, nous jouons un rôle.
Et quand je parle de ça j'insiste beaucoup sur la notion de : Background
Expliquer que le background d'un personnage est son historique et est important, qu'il est créé par le joueur et représente son histoire tel qu'il la souhaite, qui sont ses parents ? Comment a-t-il grandi ? Etc..
Bien sûr il existe une catégorie de joueur qui ne fait jamais de Background et le construit en jeu, mais expliquer ce point permet aux non-initiés de bien comprendre qu'il s'agit d'un personnage que l'on créé et que son rapport avec le joueur dépend uniquement de son dernier : Tu es timide ? Ton personnage peut l'être ! Ou au contraire être extraverti !

Ensuite en général il s'agit de redondance, répéter à quel point le JdR est vaste avec des exemples explicites : "Tu peux jouer autant Chewbacca que Naruto en passant par Elminster, mais aussi un homme tout à fait normal en 1930".

Expliquer que le JdR ce n'est pas forcément des monstres, des démons ou des mutants. Même si cela s'éloigne un peu je parle souvent des "Murder party" pour expliquer que, même si différent, une partie de jeu de rôle peut se résumé à une partie enquête.

Donner la définition du Grandeur Nature, cela permet de savoir que oui se déguiser pour jouer au jeu de rôle ça existe, mais (!) ce n'est qu'une branche particulière de l'arbre et non la règle !


Et en général, les gens accroches, comme Riddle je n'ai jamais eu droit à : "Houla c'est un truc de Psychopate ça ..."

K'

Voir le profil de l'utilisateur http://www.opale-roliste.com
ouais moi je parlerais plutot de baston (c'est redondant dans les jdr), d'aventure, d'action: apres tout on se rapproche beacoup des films et de leur diversité, c'est comme regarder un film sauf que tu fais comme si tu etais dedans.

et puis on joue: c'est fun, on peut se marrer, y'a des jets de dés, donc de l'aleatoire, y'a des enigmes, donc de la reflection.

Se fixer sur le personnage joué c'est juste une facette du jdr: quelque fois c'est super secondaire mais tout le monde rigole autour de la table.
je trouve ta presentation un peu trop dirigiste; voir meme elitiste, elle ne va attirer qu'un certain type de personnes, ou du moins tu ne vas presenter comme ça qu'un type de joueurs.

Voir le profil de l'utilisateur
C'est peut-être vrai, mais pour moi le JdR c'est bien ça : La vie d'un personnage.

On peux faire des parties qui sont complètement n'importe quoi, j'ai bien fais du Dark Schtroumpf, mais même là je colle à mon perso.

C'est d'ailleurs, pour moi, le fil qui tiens à la partie entre deux bonnes tranches de déconne.

Tenir un rôle, c'est par définition faire du JdR et cela n'a, pour moi, aucune connotation élitiste.

Mais après c'est peut-être parce que je ne bois pas, donc je ne me murge pas la gueule en partie (une ou deux bieres pourquoi pas ? mais bon ...)
Si tu ne veux pas tenir un rôle et quand même t'amuser, bah tu vois toujours tes potes mais tu fais autre chose.
Là encore c'est peut-être l'habitude des MMO où tu n'as pas le choix que d'être sérieux sur ton rôle lorsque tu joues et si t'en as marre : Tu déco, tu vas Xp ou tu fpk mais ça c'est mal.
Donc si tu veux pas tenir un rôle tu mates un DVD, joues à Guitar Hero, sorts au ciné, joues à Munchkin ou je sais pas ...

Mais jouer à un JdR pour ne pas tenir un rôle me semble absurde, non ?

Après pour le coté aléatoire moi je sais que cela m'horripile, c'est pour cela que je suis un inconditionnel d'Ambre : Pas de dés ! Même pas un. Et ça c'est du bonheur.
Le coté baston ... oui il y en a, dépendemment de ton rôle. Le peu que j'ai joué à Cthulu j'ai pas vu de baston à proprement parlé ^^
Donc pour le coup ces facettes là ne sont, pour moi, que des détails qui viennent potentiellement se greffer au fait de tenir un rôle.


K'

Voir le profil de l'utilisateur http://www.opale-roliste.com
Ca va tout de même au-delà de tenir un rôle, même si on se place uniquement au niveau du joueur. La connaissance et l'application des règles (même sans dé, même si elles sont non écrites) entre dans l'alchimie, le métajeu (je fais ça parce que mon perso est comme ci, comme ça ou parce que ça augmentera le plaisir des autres joueurs aussi ?) et, si on élargit, le scénario (plus ou moins improvisé selon). Le JdR est avant tout une activité de groupe.

Voir le profil de l'utilisateur http://darmont.free.fr
Donc pour le coup ces facettes là ne sont, pour moi, que des détails qui viennent potentiellement se greffer au fait de tenir un rôle.

je comprends tout à fait, et chacun joue comme il le sent, mais ta maniere de jouer n'est en rien la seule et unique qui existe: c'est pour ça que comme presentation, je trouve ça reducteur.

Par exemple, tenir un role n'est pas la definition du jdr, mais du theatre. C'est jouer (dans le sens ludique) un role la definition du jdr.

en plus,
Donc si tu veux pas tenir un rôle ...
c'est ça que j'appelle elitiste: chacun fait ce qu'il lui plait, comme il lui plait. Si 5 gars se reunissent autour d'une table, picolent fument et font des jets de dés pour savoir qui fracasse la tete d'un grand mechant (alors qu'ils sont meme pas capables de se souvenir de son nom) ils ont aussi fait du jdr mais à leur maniere.

Voir le profil de l'utilisateur
Oui, mais attention, cette section parle de la manière dont chacun définit le JdR, donc ça ne se discute pas. Ça se questionne éventuellement, mais ne faisons pas de jugement de vérité sur ces définitions.

Voir le profil de l'utilisateur
ok, au temps pour moi.
Apres je precise juste que ce n'etait aucunement un jugement ou une attaque personnelle, juste un point de vue.

Voir le profil de l'utilisateur
Yo a écrit:
Khadamon a écrit: Donc si tu veux pas tenir un rôle ...
c'est ça que j'appelle elitiste: chacun fait ce qu'il lui plait, comme il lui plait. Si 5 gars se reunissent autour d'une table, picolent fument et font des jets de dés pour savoir qui fracasse la tete d'un grand mechant (alors qu'ils sont meme pas capables de se souvenir de son nom) ils ont aussi fait du jdr mais à leur maniere.

je serai plutôt du point de vue de Khadamon sur ce point : si tu enlèves la partie "rôle", tu n'es plus dans un j e u de rôle.

et cela ne me parait pas élitiste : tu pratiques simplement une autre forme de j e u. Proche du j e u de plateau, du wargame...

(comme d'hab, ce n'est que mon humble avis, y'a pas de jugement de vérité ou de valeur, hein)

Voir le profil de l'utilisateur
C'est quand même trancher sans nuance. Il y a une gradation possible dans le roleplay, entre pousser une figurine associée à un personnage dans un jeu à dominante tactique et se prétendre acteur de théâtre dans un jeu d'ambiance sans dé. Les deux étant aussi respectables l'un que l'autre. Est-il nécessaire de rappeler que D&D est le premier JdR ?

Voir le profil de l'utilisateur http://darmont.free.fr
Mithriel a écrit:C'est quand même trancher sans nuance. Il y a une gradation possible dans le roleplay, entre pousser une figurine associée à un personnage dans un à dominante tactique et se prétendre acteur de théâtre dans un d'ambiance sans dé. Les deux étant aussi respectables l'un que l'autre. Est-il nécessaire de rappeler que D&D est le premier JdR ?

mais là-dessus on est globalement d'accord, il me semble. Simplement Yo semble décrire une situation ou un "PJ" (ici plus une figurine- virtuelle ou objectisée) servirait à taper un adversaire dont on a oublié jusqu'à l'identité !
(Cela relève plus du mauvais wargame qu'autre chose - ou, pour le moins, il s'agit de wargame en état d'hébriété !^^)

Il y a mille façons de jouer à D&D - comme il y a possibilité de jouer roleplay à Cluedo, par exemple.

D&D est issu des pratiques de wargame. Pour avoir assister à des parties de D&D où il s'agissait EXCLUSIVEMENT de casser du monstre pendant des heures (pour XP et donc devenir plus fort et donc casser des monstres plus forts et plus vite pour xp plus vite...) j'ai clairement eu des moments d'amusements, mais s'était avec la certitude de jouer à un wargame tactique. Seule les armes, les caracs et les bonus de classe avaient voix au chapitre.

Dans ce genre de parties, il y a parfois de rares moments de conte, (justifications des transitions de champs de bataille), et parfois s'y trouvent l'occasion de balbutier quelques échanges roleplay - mais, globalement, cette pratique de D&D n'est pas du j e u de rôle. (amttha)

Cela implique de postuler que si le j e u que l'on pratique retourne exclusivement de stratégies et de tactiques de combat on est dans la partie du wargame qui ne relève pas du jdr ludique, sinon à considérer que tout j e u comporte une dimension jdr: tout j e u consistant à considérer une situation fictive réglée : à noter que je ne suis pas hostile à considérer l'utilité de cette vision complètement ouverte du j e u de rôle, vu ici comme le "couronnement des j e u x", un peu comme la philosophie pourrait être considérée comme la discipline de "couronnement des disciplines"..

Voir le profil de l'utilisateur
Tu as de la chance d'avoir des certitudes, je te laisse à elles.

Voir le profil de l'utilisateur http://darmont.free.fr
en fait, on en reviens à la definition du jdr:là moi j'y vois que vous confondez avec jugement de valeurs.

Je conchie D&D, je trouve que c'est le jeu ou le role et l'imagination sont les plus reduits, basés uniquement sur la race et la classe (en effet un nain barbare ou un elfe a des reactions prerequises, d'ou sa grande popularité, on joue un stéréotype, pas un role crée de nul part), et pourtant ça reste le 1er jdr, trop basé sur le jeu de figurine(qui d'ailleurs existe).

Comparé à d'autres jeux ou on crée un etre à partir de rien, avec ses contradictions et des nuances qui permettent beaucoup plus de role-play parce que "non prevu" dans la definition d'un personnage.

Et tout ça reste du jeu de role.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum